Comprendre

Le projet en chiffres

2M

Nombre de tonnes

de CO2 séquestrées (totales)

0M

Nombre de tonnes

de CO2 réduites (par année)

0M

Nombre de familles

locales impliquées

5K

Nombre d'emplois

créés

325K

Nombre d'hectares

reboisés

0M

Nombre de MWh

générés (par année)

  • Agriculture, foresterie et autres utilisations des terres

Reforestation, conservation et agroforesterie de la forêt Amazonienne

Résumé du projet

La déforestation de la forêt amazonienne s'effectue à un rythme disproportionné depuis plusieurs années au Pérou, à raison de près de 150 hectares par an. La capacité à réduire l'empreinte carbone mondiale diminue et la relation entre la forêt et ses communautés devient de plus en plus complexe pour assurer un avenir durable.

Le projet vise à réduire les émissions causées par la déforestation et la dégradation des terres en développant une économie durable autour de la protection et de la régénération des forêts. Grâce à des efforts massifs et à des partenariats impliquant plusieurs organisations nationales au Pérou, BAM gère et entretient l'un des projets de foresterie protégée les plus ambitieux des Amériques.

Afin de mettre en œuvre un projet à la fois important pour la réduction des émissions de carbone et pour le développement durable des communautés de la région, BAM développe un programme de conservation lié à la culture planifiée et contrôlée de la noix du Brésil, afin de consolider la relation des habitants avec leur environnement, tout en apprenant à en prendre soin. Cette stratégie économique s'ajoute aux efforts de reforestation orchestrés en parallèle pour restaurer une partie des terres désormais protégées.


L'impact environnemental

Le projet est un succès majeur en termes de réduction des émissions de carbone par la protection contre la déforestation et la dégradation des terres. En effet, plus de 2 millions de tonnes de CO2 sont économisées chaque année grâce aux efforts du projet pour protéger et restaurer la forêt amazonienne au Pérou. 

À ce jour, le projet a permis d'économiser plus de 14 millions de tonnes de CO2 en protégeant environ 325 000 hectares de forêt et en assurant la plantation et la protection à long terme de plus de 850 000 nouveaux arbres d'espèces indigènes. 

En plus d'agir directement sur le climat, ce projet vise à protéger et à régénérer les écosystèmes uniques de l'Amazonie péruvienne et la riche biodiversité qui y vit. Les arbres ont été spécifiquement choisis pour assurer une diversité idéale qui permet de restaurer les écosystèmes naturels tels qu'ils étaient à l'origine, ce qui donne une valeur bien supérieure à un projet de monoculture.


L'impact social

Face à un problème qui trouve principalement son origine dans l'utilisation inconsidérée des ressources par les communautés locales, il était essentiel que le projet puisse harmoniser les habitants avec la forêt, tout en assurant leur développement économique durable.

Afin d'établir un nouveau modèle économique avec une meilleure relation avec la nature, BAM complète son projet en générant des milliers d'emplois pour les communautés et les familles locales. Ces emplois sont à la fois organisés autour de la protection et de la restauration de la forêt, avec la plantation de nouveaux arbres.

Par ailleurs, l'agroforesterie durable de la noix du Brésil a permis à de nombreux habitants de la région d'adopter des stratégies de développement économique en parfaite harmonie avec la nature. En ayant une source de revenus provenant d'une forêt saine, les communautés sont désormais beaucoup plus actives dans la protection de leur patrimoine naturel.