Tout savoir de

l’empreinte carbone et de ses solutions

C’est quoi l’empreinte carbone ? L’empreinte écologique ?

L’empreinte écologique est la mesure de l’impact de nos gestes sur l’environnement. Comme plusieurs sources de pollutions différentes composent notre empreinte écologique, il est parfois difficile de la calculer. En mesurant l’empreinte carbone, on calcule l’empreinte écologique sous une base équivalente en CO2. Ainsi, il devient facile de mesurer l’impact et de compenser.

C’est quoi la compensation ?

La compensation est l’action de neutraliser indirectement son empreinte carbone avec l’achat de crédits de carbone vérifiés. Il est possible de calculer son empreinte avec un calculateur en ligne, puis d’acheter des crédits.

C’est quoi un crédit carbone ?

Les crédits de carbone sont des titres officiels et vérifiés, émis pour la réalisation de projets qui réduisent les émissions en carbone. Chaque crédit équivaut à une tonne de CO2 et peut être acheté pour compenser son empreinte carbone. L’achat de crédits de carbone de NatureLab finance le développement de nouveaux projets à l’international, et la plantation d’arbres en milieu urbain et semi-urbain.

Est-ce que la compensation fait une différence ?

Oui, le système de compensation avec les crédits de carbone fait une réelle différence. Il s’agit d’une économie circulaire durable qui permet de soutenir le développement de projets ayant des impacts mesurés et vérifiés, en plus de viser à responsabiliser les particuliers et entreprises à adopter des habitudes durables face à leur empreinte carbone.

Qu’est-ce qu’on peut compenser ?

Il est parfois difficile, même impossible de calculer avec précision son empreinte carbone. Il faudrait pouvoir retracer la provenance de tous les produits achetés, ainsi que leur moyen de transport. Les outils en ligne permettent aux individus de facilement compenser leurs déplacements en voiture, l’énergie de leur habitation, et les voyages. Les entreprises peuvent agir sur leur empreinte carbone en compensant la production de biens, l’énergie des installations et les livraisons.

Qui doit compenser son empreinte carbone ?

Les organisations comme les individus devraient compenser activement leur empreinte carbone. Toute l’activité humaine a un impact quotidien sur l’état de l’environnement. Pour faire une différence, il est nécessaire de se responsabiliser autant au niveau des affaires qu’au niveau personnel.

Est-ce que la compensation est la seule solution ?

La compensation est une partie de la solution globale. Bien sûr, l’achat de crédits de carbone a un impact non-négligeable sur le développement de modèles durables, mais il ne s’agit que d’une part de la solution. Les entreprises doivent développer des modèles d’affaires autour de pratiques durables pour réduire leur impact. Les particuliers doivent adopter des habitudes de vie plus durables et faire des choix de consommation plus responsables. En réduisant et en compensant l’empreinte carbone globale, c’est ainsi que nous ferons la réelle différence.

Comment les entreprises peuvent s’engager ?

Les entreprises peuvent s’engager avec NatureLab en compensant leur empreinte carbone par l’achat de crédits de carbone, en compensant les livraisons et l’énergie, ou en développant un plan de développement durable complet.

Pourquoi planter des arbres en plus ?

NatureLab plante quatre arbres à chaque crédit de carbone vendu dans son programme de foresterie urbaine et semi-urbaine. Les arbres auront un effet à long terme sur la séquestration du carbone dans l’air, en plus de développer et protéger des écosystèmes naturels près des aires de vie humaine. Les plantations permettent notamment la restauration de terres sans succession naturelle, la création de corridors forestiers et la protection de la faune. En plus, plusieurs cobénéfices sur l’humain et les arbres en milieux urbains sont recensés !

C’est quoi la séquestration du carbone ?

La séquestration du carbone c’est l’emprisonnement du carbone polluant. En d’autres termes, il s’agit de la capacité des plantes à filtrer le CO2 dans l’air. Tous les êtres vivants sont composés de carbone, et les végétaux possèdent la capacité d’absorber le carbone dans l’air et de le conserver à long terme. C’est aussi pourquoi la reforestation et la protection des forêts permettent de réduire la masse de CO2 dans l’air.

Quels végétaux séquestrent le plus de carbone ?

Ce sont les végétaux à croissance rapide qui captent le plus de CO2 dans l’air. Le bambou, par exemple, est l’une des plantes qui captent le plus de carbone. À l’inverse, les arbres plus denses, comme les conifères, ont aussi une excellente capacité de séquestration du carbone, mais sur une période beaucoup plus longue. Il s’agit donc d’une question de climat, de sol et de durée lorsqu’on veut choisir les bons arbres à planter.